LUTTE CONTRE LES DOULEURS : INFORMATIONS UTILES

LUTTE CONTRE LES DOULEURS : INFORMATIONS UTILES

Il n’y a pas qu’un type de douleurs mais des dizaines et nous n’allons pas parler ici des solutions adaptées à chaque cas, mais plutôt faire un tour d’horizon des produits « tout-terrain » qui agissent sur la douleur et l’inflammation. De manière générale, nous pensons que ce serait vraiment bien si nous pouvions prendre moins d’anti-inflammatoire/antidouleurs de synthèse alors qu’il existe des solutions naturelles. Nous pensons que ce serait vraiment bien si de plus en plus de personnes souffrant de douleurs chroniques nous donnaient leur avis sur l’efficacité des produits naturels. Et nous pensons qu’il est important de connaître ses alternatives en matière d’accompagnement de la douleur, spécialement quand on voit le scandale sanitaire lié à l’addiction aux opioïdes/antidouleurs qui a causé la mort de 300000 personnes aux Etats-Unis.

✔Depuis des décennies, nous travaillons par exemple avec le sulfate de glucosamine associée à le sulfate de chondroïtine dans l’excellent GLUCOFLEX pour les douleurs de l’arthrose, de l’arthrite et autres douleurs articulaires et musculaires. Il ne faut pas sous-estimer l’efficacité de ce complément alimentaire « vieillot » qui nous apporte chaque année son lot de bonnes surprises. Par exemple, ce jeune homme qui souffrait de douleurs à la hanche et qui était promis à une opération soi-disant inévitable ou cette femme de 94 ans qui est revenue remercier Monsieur Garrone parce qu’elle ne pouvait plus se lever de sa chaise toute seule. On le recommande encore et toujours parce que finalement tout le monde s’use de manière plus ou moins rapide et selon l’intensité de ses activités quotidiennes, jeunes comme vieux. On l’aime parce qu’il ne réduit pas seulement la douleur mais qu’il fait également office de protecteur des articulations.

✔Au rayon des anti-douleurs anti-inflammatoires classiques de la phytothérapie, on retrouve la GRIFFE DE CHAT (Uncaria Tomentosa), une chouchou des ethnobotanistes qui la considère comme une plante sacrée. Et ils ont bien raison. Elle n’est pas seulement anti-inflammatoire, elle agit sur le système immunitaire et peut être utilisée en prévention contre les infections. Elle réduit la fatigue, augmente la résistance à la douleur. Essayez-la lors de déchirure, tendinite, courbature. Un client la prend tous les lendemains de sport pour prévenir les douleurs dues à ses activités sportives. Un autre avait une capsulite (épaule) et ne pouvait pas dormir sans prendre 4 gélules de GRIFFE DE CHAT (« le seul truc qui marche !»).

✔Elle peut être associée à une autre plante classique, l’HARPAGOPHYTUM ou griffe du diable, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS) plébiscite les bienfaits. L’OMS estime “cliniquement avéré” l’usage de l’harpagophytum “dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes”, en particulier dans l’inflammation chronique d’une articulation, l’arthrose et la lombalgie. A prendre en cure intensive de 2 mois, pause 2 semaines, refaire. Splendide pour les douleurs des petites articulations comme des grandes. Donnez-le aux personnes qui ont des déambulateurs pour qu’ils retrouvent la joie de vivre et de bouger, pour soulager les raideurs, les « poussées » d’arthrose, les tendinites, les entorses.

✔Un autre anti-inflammatoire/anti-douleur réputé est la résine de Boswellia seratta – l’ENCENS – qu’on retrouve chez nous sous le nom de DOLOCONFORT. Mais oui, l’encens ce n’est pas seulement pour les églises…on en trouve aussi dans les compléments naturels pour le traitement de la douleur. Les effets sont profonds, jusqu’’à l’intérieur des os pour ainsi dire, le sang circule mieux, les raideurs sont « dissoutes » (même les raideurs mentales). De plus, l’extrait de boswellia fera merveille sur un intestin enflammé ou en cas de tendance à l’asthme.

✔Et puis il y a le MSM (méthylsufonylméthane), un composé soufré popularisé tout d’abord par la médecine vétérinaire pour lutter contre les troubles inflammatoires chez les chevaux de course et les chiens de race. On le trouve à la droguerie sous le nom de FLEXI CONFORT. Evidemment, comme son nom l’indique il jouerait un rôle intéressant sur les troubles de flexibilité, et pourrait donc être, par exemple, l’antidouleur de choix pour les poignets et les genoux. Une dame nous a dit qu’elle ne pouvait plus s’en passer pour des raideurs dans les doigts dus à l’arthrose. Il contribuerait à préserver le bon état des tissus conjonctifs (tendons, collagène, cartilage…) et on trouve beaucoup de témoignages au sujet de ses bienfaits sur la peau, les cheveux, les ongles.

✔Le silicium   en construction

✔Le curcuma en construction

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Nous sommes là pour vous !

Avez-vous besoin d'un conseil ? D'un complément d'information ?